Abricots pochés à la verveine citronnée

Une recette toute en fraîcheur en cette période de chaleur… Pour moi, les fruits pochés ont le goût suranné des soirées d’été de nos arrières grand-mère. Lorsqu’il fallait consommer les fruits mûr mais que l’on n’avait pas le courage de faire de la grande cuisine ni de grands festins.

Il s’agit d’une recette à la fois simple et raffinée, grâce à l’intervention hautement aromatique de la verveine citronnée. Une plante que chacun devrait avoir sous la main l’été en cas de farniente. Mais attention de ne pas la brusquer : je sais maintenant qu’il ne faut surtout pas tenter de la chauffer dans le sirop sous peine de perdre totalement sa saveur. En revanche, quand on la glisse dans le sirop refroidi, elle fait des merveilles…

Plus qu’à la dénicher et noter sur sa liste des résolutions d’été d’en acheter des graines, à planter dans son potager ou bien sur son balcon !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

11 réponses à Abricots pochés à la verveine citronnée

  1. Merci pour cette recette « de grand-mère » qui reste un incontournable simple et délicieux ! A bientôt.

  2. LeeYaa dit :

    Mmmhm j’adore les fruits pochés !

  3. Cake design dit :

    Un super idée cette recette, et tellement succulente :)

  4. Sweet Faery dit :

    D’ordinaire, je n’aime pas trop cuire les fruits, surtout les fruits d’été… Mais l’abricot cuit développe une légère acidité et un fondant que j’adore ! Merci pour ta jolie recette !

  5. J’adore les fruits pochés, et pourtant, je pense surtout à en faire l’hiver. Alors merci pour cette recette estivale très colorée ! La verveine citronnée, est en effet très aromatique et doit apporter une note de fraîcheur bien agréable, bonne idée !

  6. CLAVREUL Marie Thé dit :

    mon abricotier regorgent de ses beaux fruits orangés, me manque seulement la verveine citronnée , un appel pour échanger!……..

    • Mathilda dit :

      Décidément, c’est vraiment l’année des abricots : tous ceux qui ont un abricotier chez eux croulent sous les fruits : la chance… Côté verveine malheureusement mes possibilités potagères sont limitées à mon mini balcon, j’ai juste du basilic et de la menthe ! Mais cela mérite une petite enquête dans le voisinage de Marigné-Peuton !

      • CLAVREUL Marie Thé dit :

        sans vraiment chercher j’ai trouvé! en allant à mon shiatsu( tu devines où !) arrivée avec mes abricots je suis repartie avec la verveine , toute guillerette pour me mettre à ta recette que nous avons pu déguster en y ajoutant qqs biscuits secs et faire trempette , oh! un vrai plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>