Transformer sa cuisine en salle de sport | Mousse à la rhubarbe

N’en déplaise à Stanley Kubrick, presser une orange mécaniquement n’est ni une torture, ni une perte de temps (arf, il a fallu la chercher très loin cette accroche). Petit concentré d’idées pour allier ligne, plaisir et éthique en cuisine.

Ceux et celles qui l’ont testé, le savent : c’est en fait plutôt facile et tout aussi rapide de monter les œufs en neige au fouet manuel. Partir au Japon m’aura délivré d’un bon nombre de croyances, notamment celles qui consiste à penser qu’il est impossible de bien cuisiner sans matériel sophistiqué. Ok, j’ai moi-même aujourd’hui un bijou d’électronique, acheté avant de partir au Japon puis laissé dans les cartons, qui râpe tranche et mixe à la perfection. Mais là-bas, je réussissais à réaliser à peu près tout, avec une simple mandoline et un mortier japonais (à ramener de votre prochain voyage au Japon). J’ai gardé de cette expérience, l’idéal d’une cuisine nomade, composée de recettes simples, d’ingrédients interchangeables, d’astuces de grand-mères et de sioux, pour se régaler où que l’on soit.

Le fouet mécanique, le charme du suranné

En fait de temps et d’argent, c’est surtout ton énergie que tu utiliseras. Ba tiens, tu ne comptais pas justement (depuis 3 ans) t’inscrire à une salle de sport pour te sculpter les bras et te raffermir les abdos ? Décides-toi plutôt de la faire à la main, ta mousse. Par la même occasion, tu auras économisé le forfait sport, l’électricité, et au final tu te seras délecté… Pour transformer sa cuisine en salle de sport, il existe toute une batterie d’ustensiles mécaniques délaissés : la râpe à julienne et à légume pour faire ses carottes râpées, le moulin à légumes pour d’onctueuses purées, la râpe trois tambours pour le fromage des galettes,… Et pour celles que les œufs en neige impressionnent plus que de raison, il y a le fouet mécanique au look délicieusement rétro, d’une remarquable longévité, que l’on trouve notamment sur e-bay à moins que rien !

Un moulin-robot de cuisine de Christoph Tetard qui fonctionne avec une roue actionnée par une pédale, prochainement en magasins !

Aussi, la prochaine fois que ton robot te lâche, tu connais l’alternative… Du reste, peut-être pourras-tu bientôt avoir le beurre et l’argent du beurre, avec des robots à pédale tel le R2B2 de Christoph Tetard, aujourd’hui à l’état de prototype. Gare toutefois à ne pas regagner le c.. de la laitière en arrêtant le sport en cuisine. Dans l’attente, je te défie de muscler tes adorables petits bras en réalisant cette mousse de saison à la rhubarbe !

Mousse à la rhubarbe
Pour 2 mousses

– 4 tiges de rhubarbe
– 2 oeufs
– 1 noix de beure
– 2 cuillères à soupe de sucre roux
– 1g d’agar-agar

+ de l’huile de coude

Laver et éplucher la rhubarbe, la détailler en tronçons et la faire cuire à couvert sur feu doux dans la noix de beurre et le sucre, environ 20 minute. Pendant ce temps, casser les oeufs et séparer les blancs des jaunes. Monter les blancs en neige avec une pincée de sel : choisir un cul de poule au fond arrondi, et commencer par fouetter doucement en incorporant le maximum d’air. Lorsque les blancs montent, fouetter plus énergiquement jusqu’à avoir les blancs qui s’agrippent en bec d’oiseau au bout du fouet, réserver. Quand la rhubarbe est bien compotée, ajouter l’agar agar et porter à frémissements. Hors du feu, verser progressivement sur les jaunes d’oeufs en mélangeant bien. Verser la préparation à la rhubarbe en 3 temps dans les blancs en neige, en mélangeant délicatement à l’aide d’une spatule.

Verser dans des verres et mettre au frais 1 h minimum. Servir bien frais, accompagné d’une cigarette russe.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

15 réponses à Transformer sa cuisine en salle de sport | Mousse à la rhubarbe

  1. ça m’a l’air bien frais et ça donne bien envie !

  2. Tiens , ça me rapelle des souvenirs!Quand j’ai emmenagé chez mon futur mari , il y a 12 ans, Monsieur n’avait pas de batteur, de mixer, encore moins de robot, la mandoline ne faisait pas partie de ses intimes.Résultat, je me suis débrouillée avec un fouet à main et un couteau économe jusqu’à ce qu’on finisse par investir dans du matériel plus sophistiqué !Et bien, ça ne m’a jamais empêché de cuisiner, des gâteaux, des mousses , du pain et même des îles flottantes. La cuisine, c’est comme une drogue, on trouve toujours un moyen de cuisiner avec les moyens du bord.
    Merci pour cette recette très agréable!

  3. Sounds delicious! Another great way to use rhubarb :-)

  4. alix dit :

    de l’huile de coude !!!!

  5. Svava dit :

    Bonjour Mathilda,

    J’ai découvert votre blog tout récemment, et je me régale déjà!

    Ce qui a attiré mon attention, c’est la mention de fouet mécanique, j’avoue n’avoir jamais imaginé que cela pouvait exister… et je me suis contrainte à m’acheter un batteur électrique il y a quelques années, car les blancs en neige au manuel, je n’y parviens définitivement pas…

    Obtenez-vous donc de bon résultats (blancs bien fermes) avec ce genre d’outil? Car j’aime pouvoir utiliser des instruments qui n’ont pas besoin de l’apport de l’électricité, autrement dit qui ne nécessitent que bonne volonté et huile de coude.

    Au plaisir de vous lire,

    Svava

    • Mathilda dit :

      Bonjour Svava, pour avoir des blancs bien fermes, le fouet manuel, ce n’est effectivement pas la panacée, en revanche il paraît que le fouet mécanique avec manivelle marche vraiment bien, mais je ne peux pas vraiment l’affirmer, car je n’ai encore jamais tenté avec de réaliser des meringues ou macaron… Si tu fais le test, tiens moi au courant !

  6. Svava dit :

    Ah, les meringues et les macarons… s’il y a bien quelque chose que je n’arrive pas à lâcher avant d’avoir vider la boîte… J’ai dans mes documents une recette de macarons d’une copine « tambouilleuse », que j’affirme être à damner pour les avoir dévorés, euh, goûtés, mais cela me semble tellement fastidieux à préparer que je n’ai toujours pas entrepris de les faire moi-même! Mais promis, si je les teste, avec ou sans fouet mécanique d’ailleurs, je t’en ferai part Mathilda :)

    • Mathilda dit :

      Arrête tu me fais rêver ! Mais moi pas avoir de four : autant le gâteau à la poêle j’ai testé, autant les macarons et meringues, je peux toujours me brosser !

  7. Amélie dit :

    Coucou Mathilda, j’aimerais faire ta recette mais ma rhubarbe et toute petite et très fine, rien à voir avec les grosses tiges que l’on a en France. Donc je n’ai aucune idée de combien de grammes je dois mettre. Saurais-tu me dire plus ou moins la quantité de rhubarbe à mettre? On parle de 500g? 1kg?
    Merci!

  8. Amélie dit :

    Oui oui! De mon potager. Je l’ai semé il y a 1 an maintenant. Mais le climat ici est bien différent et ma rhubarbe fait des tiges assez fines et pas très grandes mais le goût y est. C’est pour ça que j’ai du mal à savoir combien de rhubarbe mettre quand on parle de « tiges » dans les recettes. Merci pour ta réponse, je la préparerais prochainement ainsi ta pâte à tartiner à la courge! Miam!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>