L’Ossobuco

 

Il y a des signes qui ne trompent pas. Les soirées se rafraîchissent, la lumière se teinte d’orangé, les courges s’arrondissent. Sans parler de la pluie qui, après 2 mois d’absence, fait son grand retour. Et voilà que l’automne s’installe aussi dans l’estomac : après des semaines de repas froids, surgit soudain l’envie d’un plat longuement mijoté tout bon tout chaud.

Et quoi de tel pour faire la transition qu’un ossobuco ? Un plat qui fleure bon le soleil et chante telle la cigale, la fin de l’été avec son nom mélodieux tout en « o »…

A vrai dire, je ne savais pas grand chose de ce plat avant de faire un tour chez Edda et son Ossobuco in bianco. La judicieuse utilisation de l’ail, l’os à moelle, la cuisson lente m’ont tout de suite plu. Puis la Gremolata, cette sauce à base d’anchois, de persil frais et de citron, a fini de me séduire. Et puisque nous sommes en fin d’été, j’ai composé avec les fruits et légumes auxquels il faudrait bientôt renoncer : la tomate et le fenouil. On aura tout le temps ensuite de s’occuper de la carotte et du céleri…

Pour agrandir la recette, cliquer dessus, pour l’imprimer, cliquer droit.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 réponses à L’Ossobuco

  1. Une version très gourmande qui me plaît beaucoup!Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>