Pâte à tartiner à la courge

Non, ce n’est pas de sitôt que j’arrêterai de parler courge sur ce blog, car :

 

Voici donc une recette pour se délecter de courge au petit-déjeuner, et briller ensuite lors de la conversation entre collègues du déjeuner. Exemple :
- Ton collègue jeune loup ambitieux : « Moi le matin, pas le temps de petit-déj, une douche et je fonce au bureau. »
- Toi : « Ah bon ? Ba moi je me réveille en avance juste pour en avoir le temps. Je me prépare chaque semaine des trucs différents. Tiens, cette semaine, c’est la courge au menu. »
- Le loup : « hein, de la courge ??! »
Et là, intervient l’une de tes collègues que nous appellerons Trucmuche, celle qui est toujours tip-top au courant des dernières tendances éthico-culinaires.
-Trucmuche : « Qu’entends-tu au juste par courge ? Parce qu’il y en a des tonnes de sortes… »

Erreur, grave erreur de sa part de penser qu’elle pourrait te pincer pour si peu. C’est alors que toi tu déchaînes les feux de l’enfer :

- Certes Trucmuche, tu fais bien d’attirer l’attention sur ce point. Effectivement, le terme « courge » est vague et désigne la famille des cucurbitacées en général. Pour mes tartinades [mettre au pluriel même si c'est la première fois que tu en fais] j’utilise de la courge muscade. C’est une variété assez robuste, aux côtes bien dessinées. La couleur de sa peau hésite entre le kaki et l’orangé et comme elle est assez dure, je la retire toujours avant de cuisiner. Sa chair a un bon goût d’agrume, mais se délite un peu à la cuisson, à la différence du potimarron. Elle est idéale pour réaliser des purées ou des tartinades, sucrées ou salées. Comme je suis plutôt bec sucré, je me suis cuisiné pour mon petit-déjeuner une pâte à tartiner façon nutella, mais en plus original et sain.

En vrai c’est super bon et ça donne ça :

J’ai adapté cette recette de l’excellente Foodie Bride qui est d’une créativité insensée notamment en matière de courges.

Recette pour 1 bon pot. Personnellement, j’aime la tartiner sur une tranche grillée de pain seigle et noix. Par « courge », j’entends courge muscade, mais aussi butternut, potimarron, la citrouille : choisis ta préférée. Evite toutefois la variété Jack O Lantern, parfaite pour les sculptures d’Halloween, mais pas forcément pour le reste…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

10 réponses à Pâte à tartiner à la courge

  1. samy dit :

    Je vais essayer cette tartinade, qui a de quoi réconcilier avec les Courges.

  2. Lydie dit :

    Miam ! Merci pour cette recette gourmande
    Bonne journée

  3. blanca dit :

    excellente idée! Je n’ai pas d’amandes entières, en revanche de la purée d’amande oui, penses tu que je peux remplacer par la même quantité? Merci Mathilda.

    • Mathilda dit :

      Ca peut marcher, mais il manquera le bon petit goût de grillé. Mais peut-être as-tu en stocks d’autres oléagineux : noix, graines de tournesol, cajou,… Je te conseille alors de les torréfier de la même manière que les amandes, mais de les compléter de moitié par de la purée d’amande. Tiens moi au courant de tes expérimentations !

  4. Amélie dit :

    Je viens de me régaler avec cette pâte à tartiner sur du pain brioché accompagné d’un thé Rose d’Hymalaya de chez Mariage Frères.. quelle détente! Merci merci!
    Je l’ai faite avec mon potimaron hybride du potager (je pense que c’est un potimaron croisé avec une kabocha) et des amandes que nous avons glané après la récolte le mois dernier.
    Une douceur, un bon goût naturel de courge relevè par le mélange 4 épices. C’est sain, c’est coloré, c’est bon!

  5. Camille dit :

    Je plébicite, à essayer de toute urgence à cette époque de l’année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>