Fromage végétal maison à l’amande

Omnivore ou pas, la cuisine végétale passionne le monde culinaire. Après avoir longtemps été méprisés au profit de la viande et du poisson, les végétaux sont en effet progressivement venus au devant de la scène au courant du XXe siècle, avant de devenir les coqueluches des plus grands chefs tel Alain Passard. Et ceci, pas seulement parce qu’ils sont bons pour la santé : car ils repoussent aussi très loin les frontières des possibilités culinaires et permettent de renouveler totalement les manières de faire.

Extraordinaire fromage

Personnellement, parmi les nouveaux concepts, je trouve celui de fabriquer du fromage végétal proprement jubilatoire. Outre le côté « maison », il montre que le crémeux n’est pas l’apanage des produits laitiers, et qu’on peut aussi le chercher auprès de ces surdoués es-texture que sont les oléagineux. On l’aura compris, le terme « fromage » recouvre ici un sens très large, qui renvoie davantage à la texture et l’usage que la préparation.

Amandes, mais pas que

Pour cette première mouture, j’ai choisi de réaliser un fromage à bases d’amandes, sachant que l’on peut en réaliser à partir de bien d’autres graines, comme le montre Clotilde avec son fromage à base de noix de cajou. Je l’ai aromatisé d’ail & de ciboulette, une valeur sûre au pays des fromages frais, en partant de la recette du blog Healthy Living. Après l’étape mixage, il faut compter une journée de repos, pour que le fromage se densifie et se change en une mousse d’une tenue impeccable.

1001 dégustations

On peut déguster ce fromage de mille manières, la plus simple étant d’en tartiner quelques tranches de pain, ou bien d’y tremper des bâtonnets de légumes. Personnellement, je m’en suis aussi servi pour réaliser deux plats, l’un ci-dessous à déguster sur le pouce, et l’autre que je vous présenterai d’ici peu. L’occasion aussi de participer au défi pic-nique, en proposant ce fromage et un sandwich-club fourré de pommes et de hareng, à déguster le nez au vent. Un duo qui apportera légèreté et originalité à vos déjeuners sur l’herbe, sans que vous ayez nécessairement à vous mettre nue.

Pour ce sandwich, j’ai choisi un pain de seigle type allemand, qui se conserve longtemps et dont le goût rustique et légèrement acide se marie merveilleusement bien avec le hareng fumé. Mon tout est subtilement aromatisé par le fromage d’amande et l’aneth, tandis que la pomme apporte une touche acidulée et du croquant.

 

Fromage d’amandes
Se conserve 1 semaine au frais

- 130g d’amandes entières
- 7cl d’eau
- 1 cuillère à café de sel
- 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
- 1 gousse d’ail
- 1 demi-douzaine de brins de ciboulette
- 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Faire tremper les amandes dans un gros volume d’eau froide environ 8 heures. Pour que leur enveloppe se retire à facilement : égoutter les amandes, les recouvrir d’eau bouillante, attendre 5 minutes, puis égoutter et retirer les peaux à la main. Mixer avec l’ensemble des ingrédients, jusqu’à obtenir une texture bien homogène. Mettre dans un bol, couvrir d’un film et laisser reposer au frais une journée. Se conserve une semaine au frais.

Sandwich-club au hareng fumé, fromage d’amande et à la pomme
Pour 2 sandwichs

- 2 tranches de pain de seigle
- 1 petit filet de hareng fumé
- 2 cuillères à soupe de fromage d’amande
- quelques bris d’aneth
- 1/4 de pomme type gala
- quelques pousses de mâche

Trancher finement le hareng, couper le quart de pomme en fines lamelles. Couper en deux parties égales les tranches de pain. Tartiner de fromage d’amande et garnir pour une moitié de harengs et aneth, et pour l’autre de pommes. Refermer et couper en triangles. Assembler les 2 types de sandwichs, en les intercalant d’une couche de fromage d’amande et de mâche.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

7 réponses à Fromage végétal maison à l’amande

  1. Flo Makanai dit :

    Quel sandwich gourmand!
    Je retiens tout particulièrement l’idée du vinaigre de cidre pour le « fromage », ou pourquoi pas du kombucha en surplus.
    Je vais tester très vite ta version ail et ciboulette. A suivre.
    Merci :)

  2. Flo Makanai dit :

    Je suis allée un peu vite, j’avais lu vinaigre de cidre, sans doute parce que tu évoques l’inspiration anglo-saxonne de ta recette. Mais je vais persister et utiliser du vinaigre.

    Pour la quantité d’eau, tu es d’accord que j’ai raison de lire que la mesure d’eau que tu donnes ne compte pas celle dont on a besoin pour faire tremper les amandes, juste celle que l’on ajoute une fois les amandes mondées pour faire le « fromage », n’est-ce pas?

    • Mathilda dit :

      C’est toi qui a vu juste Flo, c’est bien du vinaigre de cidre je me suis trompée en écrivant ! Pour l’eau, c’est bien pour réaliser le fromage dans le mixer. Les amandes sont à faire tremper au préalable dans un gros volume d’eau. J’attends de tes nouvelles !

  3. Papillon dit :

    Super ce fromage végétal !! Je ne connaissais pas du tout, merci pour la recette, il faudra que je teste…

  4. Ping : Les makis au fromage d’amandes… | Once Upon A Cook

  5. Ping : Les fourmis sur une bûche : version snack et smoothie | Green me up !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>