Tarte patate douce et châtaignes caramélisées

Il n’y a sur ce blog, aucune recette de douceurs japonaises, excepté cette verrine toute légère matcha-chocolat à l’agar-agar. Un manque, que je vais m’employer à combler dès aujourd’hui, avec une nouvelle série de « goûters japonais », qui reviendra tous les seconds lundis du mois.

Car certains disent que les Japonais n’aiment pas trop le sucre, mais je ne suis pas du tout de cet avis. Il est vrai que, tandis qu’en France on n’envisage pas de repas sans dessert, au Japon on s’en passe volontiers. Comme rituel de fin de repas, on vous servira plutôt du riz, pour caler les estomacs qui ne le seraient pas déjà. Mais n’allez surtout pas conclure que les Japonais se privent systématiquement de dessert. Ici, c’est au goûter qu’on les déguste, une pause gourmande bien davantage pratiquée que chez nous. Peut-être s’agit-il d’un fait relativement récent, mais Japon et sucre forment un couple passionné. On le mesure en outre à l’aune de l’immense variété de pâtisseries proposées par les salons de thés, boulangeries et autres chaînes spécialisées comme « Almond », ou bien « Pompadour », oui la maitresse de Louis XV. Car dans le domaine, le marché japonais est à la fois saturé et juteux, et la touche française est toujours un must. A bon entendeur…

Les saveurs toutefois, sont souvent bien différentes des nôtres. Avec cette manière bien à eux d’emprunter sans jamais totalement imiter, les Japonais se sont appropriés nos pâtisseries classiques et les ont revisitées à leur goût. Parmi les ingrédients les plus populaires d’automne et d’hiver, figure la patate douce. On la trouve vendue sous toutes sortes de formes, dans son plus simple appareil, en scones, ou encore gelées, muffins,… L’une des associations les plus tentantes que j’ai trouvé est patate douce et châtaigne. Celle-ci est massivement consommée dans une pâtisserie ici vedette le « Mon-bu-rane » : oui, le Mont-blanc, bien plus rare en France, mais dont Angelina a fait sa/la renommée. Il faudrait que je me penche sérieusement sur la question de savoir si au Japon, ils sont aussi bon. Ce dont je ne doute pas vraiment, mais poser la question me permettra d’y répondre…

Revenons à notre duo patate douce et châtaigne : châtaignes caramélisées et crème de patate douce légèrement vanillée, se renforcent l’une l’autre pour créer un chaleureux dessert, idéal pour la saison froide. Comme à mon habitude, j’ai la main légère sur le sucre, et j’utilise du tofu soyeux, qui ajoute du fondant sans être aussi lourd que la crème. Mais vous n’allez plus trop m’en vouloir après l’avoir goutée, accompagnée de sa crème anglaise…

Goûter japonais 1 : tarte à la patate douce et amandes caramélisée
Pour un moule à tarte de 20 cm (si vous utilisez un moule de 30cm, doubler les doses)

– 250g de pâte sablée aux amandes, soit la moitié de cette recette (le reste peut être congelé pour une autre tarte)

La crème de patate douce :
– 200g de patate douce bio
– 5cl de lait
– 60g de sucre
– 100g de tofu soyeux
– 1 œuf
– 1 cuillère à café d’essence de vanille

Châtaignes caramélisées :
– 50g de châtaignes cuites à l’eau et pelées.
– 30g de sucre

Brosser la patate douce sous l’eau, ne pas l’éplucher si elle est bio, car c’est dans sa belle peau violette que se trouve la majorité de ses bons nutriments. La couper en dés et la faire cuire à la vapeur 20 minutes puis la réduire en une fine purée en ajoutant le lait tiède. Fouetter le tofu soyeux pour lui donner une texture onctueuse. Mélanger énergiquement l’œuf et le sucre, puis ajouter la vanille, le tofu soyeux et la purée de patate douce.
Abaisser la pâte entre 2 feuilles de papier sulfurisé et foncer en un moule légèrement graissé, piquer à la fourchette. Verser la préparation à base de patate douce et enfourner à 180°C pour 30 minutes.
Réaliser les châtaignes caramélisées : briser les châtaignes en petits morceaux. Faire chauffer sur feu moyen le sucre sans y toucher jusqu’à ce qu’il devienne blond. Ajouter les châtaignes, mélanger puis étaler sur du papier sulfurisé. Laisser refroidir, puis en parsemer votre tarte.

Servir tiède ou froide, avec une crème anglaise maison parfumée à la cardamone bien fraîche.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 réponses à Tarte patate douce et châtaignes caramélisées

  1. Helene dit :

    Bon sang, ca a l’air delicieux…

  2. Oh ta douceur me plait beaucoup beaucoup :D

  3. Claire-tte dit :

    J’ai réalisé cette tarte et je n’en reviens toujours pas tellement elle était savoureuse !
    Voici l’article où je te mentionne : http://pausecafe.cuisine.over-blog.com/2014/10/tarte-patate-douce-et-chataignes-caramelisees.html
    Merci beaucoup de partager ce genre de recettes, j’adore tellement la cuisine japonaise que ton blog est pour moi une mine d’or !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>