Negimiso ou pâte poireau-miso, pour une grande nouvelle

Misotez-moi ça ! L’association poireau et miso, cela fait quelques temps déjà que je vous en tartine les oreilles. J’ose toutefois espérer qu’elle n’en sort pas (encore). Même, je me plaît à croire que certains en sont devenus comme moi adeptes, en essayant cette tarte là, ou bien ce chausson-ci.

Dans l’histoire de cette addiction, j’aurai logiquement dû commencer par le negimiso, basique de la cuisine quotidienne japonaise. Il s’agit d’une pâte prête en deux coups de cuillère à pot (de miso hu hu), que l’on utilise pour accommoder toutes sortes de plats. En jouant sur le temps de cuisson pour obtenir la texture adéquate, on obtient par exemple une sauce qui change la physionomie d’un poulet ou encore donne du tempérament au tofu. Plus compacte, elle fournit un excellent furikake : ce type de condiments sec ou semi-sec, que les Japonais consomment sur du riz, parfait pour composer un bento.

Recette sans sucre, réalisée à partir des différentes versions proposées par Makiko. Le mirin est un type de saké doux de cuisine, on peut éventuellement le remplacer par un vin sucré type muscat.

J’en profite pour vous annoncer la venue d’un grand changement : celui de mon retour en France début avril. J’aurais bien sûr aimé avoir davantage de temps pour découvrir le Japon, mais je me sens déjà tellement chanceuse d’avoir pu y vivre une année ! J’espère seulement que ma recherche d’emploi débouchera rapidement : avis aux millions de milliards de recruteurs-lecteurs qui lisent certainement ce blog, ne vous retenez surtout pas de me contacter, si mon profil vous intéresse !

Negimiso
En accompagnement avec du riz, pour environ 6 portions

- 1 poireau
- 1/2 oignon jaune
- 2 cuillères à soupe bombées de miso pâle, soit 100g (voir ici comment le choisir)
- 2 cuillères à soupe de mirin (4cl)
- 10cl d’eau
- un peu d’huile

Ciseler oignons et poireaux, les faire suer environ 5 min sur feu moyen dans un peu d’huile. Mélanger le mirin, le miso et l’eau. Verser sur les poireaux et laisser mijoter à couvert sur feu doux une dizaine de minutes. Découvrir et laisser évaporer jusqu’à consistance désirée.

Pour accompagner riz, pomme de terres, pâtes… Si vous optez pour un riz japonais, voir ici comment le cuire.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

14 réponses à Negimiso ou pâte poireau-miso, pour une grande nouvelle

  1. Tombouctou dit :

    …Hum, est-ce que je le dis ? Non, parce que tu devines bien ce que je vais écrire… j’adore cette recette !! Surtout, je découvre que je fais du negimiso sans le savoir depuis bien longtemps. Merci pour cette révélation. ^^

  2. Très sympa ce petit accompagnement. ça me plaît bien, à tester au plus vite ! Merci pour le partage.

  3. Agathe dit :

    Bonsoir,

    Cette recette à l’air très bonne. J’ai plutôt pour habitude d’acheter du miso très foncé, et je m’en sers essentiellement pour les soupes miso. J’ai néanmoins déjà testé l’association avec le poireau, je garde dans un coin cette recette ! Ça à l’air bien bon.

  4. Zazouille dit :

    Moi aussi je suis fan de l’association poireaux-miso, ta recette me tente donc beaucoup… plus qu’à aller chercher du miso clair, celui qui reste dans mon frigo est rouge… ça fait un moment que je voulais goûter le miso blanc en plus… voici une bonne raison de plus, merci !
    Isabelle.

    • Mathilda dit :

      En fait de « clair », il s’agit pour cette recette de miso « pâle » (rectifié dans le billet), d’une couleur jaune orangée. Merci pour m’avoir attiré l’attention sur cette coquille et bonne dégustation !

  5. Sweet Faery dit :

    Bon, il faut vraiment que je me lance dans cette association poireau/miso. Ton post achevé de me convaincre ! :)

  6. Sweet Faery dit :

    Recette essayée hier soir, modifiée avec les ingrédients du bord (je n’avais que du miso rouge et pas de mirin) mais c’est vrai que le duo poireau/miso est délicieux. Merci pour cette belle découverte ! Elle s’ajoutera au plus exotique poireau/coco, à tester si tu ne connais pas ! :)

  7. Pich dit :

    Oh oui oh oui oh oui! Ca ça va se retrouver dans mon assiette!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>