Sablés au sésame, pour ouvrir l’année

Après les débauches décoratives de fin d’année, que diriez vous de simples sablés au sésame, pour ouvrir l’année, tel Ali-Baba ? Le sésame est beaucoup utilisé dans les desserts japonais. Une fois torréfié et moulu, j’ai pris l’habitude de m’en servir dans bien des recettes à la place de la poudre d’amande. D’un goût plus prononcé, il est d’excellente compagnie avec la plupart des aliments qu’il rencontre. Vous pouvez y aller les yeux fermés : en dépit d’expériences les plus saugrenues, je n’ai pour le moment jamais été déçue du résultat.

L’occasion aussi d’aborder une question cruciale au sujet du sablé : avec ou sans blanc d’œuf ?

Lassée de me la poser à chaque nouvelle fournée – croyez-moi, avec la tradition japonaise d’offrir des cadeaux à chaque retour de voyage, il y en a eu – j’ai testé les deux versions, et voici ce qu’il en est ressorti :
- avec le blanc, vous aurez des sablés plus fermes et faciles à faire voyager : à réaliser lorsque vous souhaitez les emporter comme petit cadeau. Cette pâte est aussi parfaite pour faire des formes à l’emporte-pièce.
- avec juste le jaune, vous obtenez une texture divinement sablée. Elle est aussi plus friable : gare à la bouillie si vous ne les malmenez et oubliez les emporte-pièce trop tarabiscotés !

Si vous êtes sans balance, utilisez comme mesure un contenant de 20cl type pot moutarde.

Sablés au sésame
Pour une quarantaine de sablés

- 90g de sucre (4/5 d’une mesure)
- 120g de farine (1 mesure et 1/5)
- 110g de beurre mou (fondu : 3/4 d’une mesure)
- 50g de sésame blond (1/2 mesure)
- 1 pincée de sel
Au choix : 1 jaune d’œuf ou 1 œuf entier

Faire torréfier les graines de sésame à sec quelques minutes dans une poêle sur feu vif : arrêter quand elles blondissent et se mettent à embaumer. Les moudre. Dans une jatte, mélanger farine, sésame, sucre et sel. Ajouter le beurre mou, mélanger grossièrement puis incorporer l’œuf, mélanger pour homogénéiser la pâte, sans trop la travailler. Puis former 2 boudins d’environ 5cm de diamètre. Filmer et mettre au frais 2 heures minimum. Préchauffer le four à 210°C, sortir les boudins et les trancher en palets d’environ 8mm d’épaisseur. Disposer sur une plaque recouverte de papier cuisson. Baisser la température à 180°C et enfourner sans attendre pour 8-9 minutes. Retirer du four et laisser refroidir sur une assiette.

Déguster avec un thé vert bien amer ou un café. Se conserve pendant une semaine dans une boîte en métal.

Voyez ces autres petits gâteaux :
- Sablés sésame et thé matcha : en forme d’étoile ou pas, le matcha apporte une note herbale très agréable.
- Cookies kaki et noisettes : originaux, sains et légers.
- Cookies aux pépites de chocolat et noisettes : ultra régressifs, parfaits compagnons de vos goûter d’hiver

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 réponses à Sablés au sésame, pour ouvrir l’année

  1. Isavoyage dit :

    Bonjour,
    Je découvre ton beau blog aujourd’hui et j’ai déjà « bookmarké » quelques recettes, dont celle-ci. Mais.. comment fais-tu pour moudre des graines de sésame ? Il doit falloir un robot tout mini, non ?
    Merci par avance,
    i.

    • Mathilda dit :

      Bonjour Isa, ces sables sont un tres bon choix ! J’utilise un mortier japonais dont la surface interieure est striee pour bien agripper les petites graines. C’est un ustensile assez magique dont je me sers au quotidien. Il parait qu’en France on peut les trouver notamment chez Bioccoop. Sinon, il parait qu’avec un moulin a cafe, ca marche bien. Bon dimanche !

  2. Svava dit :

    Plus je te lis, plus j’aime ton blog Mathilda! Des recettes simples, aux proportions détaillées, et avec des explications du pourquoi et du comment… Que demander de plus? D’ailleurs j’ai « liker » (j’ai du mal avec ce vocabulaire…) ta page Facebook, histoire de ne plus rater la moindre de tes recettes :)

  3. J’adore le sésame….je crois que je vais sortir le mortier pour l’occasion!!
    Ah si je pouvais réaliser toutes ces belles recettes plus souvent.
    Mais cette fois, je vais m’en donner l’occasion! :)

    • Mathilda dit :

      Grand bien t’en fasse, d’autant que le sésame est champion du calcium, magnesium et de la vitamine B1 (anti-morosité). Juste ce qu’il faut pour la saison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>