Tarama maison trois façons, grand classique pour Noël et autres fêtes de fin d’année !

Attendez que je vous explique…

Au Japon, on n’a pas l’habitude de manger du tarama, et c’est bien dommage. Tout simplement, parce que c’est trop bon. Et aussi parce que l’on trouve partout les fameux œufs de cabillaud, et 1001 aromates avec lesquels les associer. En premier lieu, le wasabi et aussi l’algue nori, ces deux incontournables compagnons nippons des sushis et sashimis. Une fois qu’on y a goûté, l’alliance avec le tarama tombe vraiment sous le sens, vous verrez. Pour ce qui est du 3e compère, j’avais repéré sur Cuisine TV, une recette de tarama avec de l’échalote, ingrédient emblématique s’il en est de la cuisine française. Ta-dam, et voila un tarama franco-japonais.

Pour vous animer un apéro, il n’y a pas mieux : on n’a de cesse de faire des va-et-viens entre les différentes options. La discussion ne s’en éloigne pas davantage : c’est le moment de faire passer en douceur les sujets délicats. Exemple : « Que penses-tu du tarama au wasabi ? Et de ma nouvelle paire de bottes ? Et entre échalote et nori, lequel préfères-tu ? »

Bref, voila une recette de tarama trois façons, originale et très simple, réalisée à partir d’une même préparation de base. Et pour ceux qui souhaitent garder un tarama nature, qu’à cela ne tienne, proposez un quadruple tarama ! A servir avec des blinis maison (plus jamais vous ne les achèterez quand vous saurez combien c’est facile à réaliser).

Tarama trois façons
Pour 6 personnes

Recette de base
- 100 g de pain de mie (soit environ 3 tranches)
- 180 g d’œufs de cabillaud fumés
- 1 gousse d’ail
- le jus de 2 citrons
- 1 autre citron pour le service
- 1 cuillère à soupe huile d’olive
- 20 cl de lait

Trois façons
- le cœur d’une petite échalote (l’équivalent des 3 premières pelures)
- 1/2 cuillère à café de poudre de wasabi
- 1/4 de feuille de nori pour maki (soit un carré de 9cm de côté)

Débarrasser le pain de sa croûte et le faire tremper le pain de mie environ 1/2 heure dans le lait. Pendant ce temps, sortez les œufs de cabillaud de leur poche : il faut soigneusement éliminer la membrane qui les entoure.

Si vous avez un mixer, y placer les œufs, l’ail dégermé, le jus de citron et l’huile d’olive. Égoutter la mie de pain dans une passoire et l’ajouter. Mixer le tout. Si non, faites comme moi : tout à la fourchette, sur une grande planche à couper. Le résultat est tout aussi bon, et la texture pas mal non plus.

Plier la feuille de nori plusieurs fois et la tailler en confettis à l’aide de ciseaux. Diviser le tarama en trois portions. Dans l’une, incorporer le wasabi. Dans la seconde, incorporer le nori. Pour ce qui est du 3e, repasser au mixer avec le cœur d’échalote, ou bien ciselez ce dernier très finement et l’incorporer à la fourchette.

Mettre au frais, c’est le moment de faire les blinis !

Servir avec des quartiers de citron ordinaire et éventuellement de yuzu, ce citron japonais que vous pourrez trouver dans les épiceries asiatiques. On peut aussi déguster le tarama sur des tranches de concombre.

Facultatif : la déco. Juste avant de servir, décorer chaque tarama de son ingrédient : un dôme de pâte de wasabi, des fanfreluches de nori, une pelure d’échalote. Les fixer sur une boule de mie de pain écrasée avec du jus de citron.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

5 réponses à Tarama maison trois façons, grand classique pour Noël et autres fêtes de fin d’année !

  1. Delphine dit :

    Ouh c’est rigolo, je n’aurais jamais pensé revisiter ce petit dip ! Mais ça a l’air pas mauvais du tout dis-moi :D
    Bises, bonne journée à toi !
    Delphine

  2. Christian dit :

    Je viens de decouvrir ce blog grace a TPA – je cherchais depuis longtemps des recettes japonaise ecrites en francais. En plus on peut partager avec les amis. Mille mercis! (a quand le livre?)

    • Mathilda dit :

      Et nous n’en sommes qu’au début ! La cuisine japonaise du quotidien est vraiment très différente de ce que l’on connait en France, simple et vraiment bonne. Je compte bien amasser encore beaucoup (beaucoup) de recettes…

  3. Chris dit :

    Il semble que les caracters japonais ne passent pas, d’ou les points d’interrogation.. Desole! Voici mon commentaire sans les caracteres speciaux:
    « On a du mal a trouver des oeufs de cabillaud au Japon, j’ai donc opte pour du tarako. J’ai bien aime l’ajout du nori par contre j’ai trouve le gout du wasabi et de l’echalote trop marqué – je prefere donc la tarama nature, question de gout! Merci pour cette recette originale :-) « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>