Quiche trompe-l’oeil aux asperges

quiche asperge facile

Ce printemps, pour faire honneur aux divines asperges vertes, ça te dit de jouer les bo(bo)-magiciens ? Si cela fait si loOongtemps que je n’ai pas publié (pardon !), c’est que je me suis obstinée tout ce temps à affiner LA recette de quiche. Une recette qui change, printanière, et qui ne soit pas une redite de toutes celles faites auparavant. Une recette qui te transmets l’envie de faire tiens tout ces nouveaux ingrédients, et de cuisiner en harmonie avec les grands défis de notre temps.

Comme je te le disais ici, je ne suis pas végétarienne. Et pourtant, la question de réduire ma consommation de produits d’origine animale est centrale dans ma cuisine. Je m’y suis d’abord intéressée pour des raisons éthiques évidentes : avant tout pour ne plus créditer l’élevage intensif, qui pollue et normalise la maltraitante des animaux. Ce faisant, j’ai découvert toute une myriade d’ingrédients nouveaux, plein de goûts et aux potentiels inexploités.

Une démarche cataloguée de « bobo » : chez moi en Mayenne, avec mes parents agriculteurs bios, on me taquine pour mon attitude de bourgeoise-aristo de gauche, qui mange vert et porte des vestes en cuir. Un paradoxe pour beaucoup, qui ne l’est pas pour moi : aujourd’hui, je cuisine végétal en semaine, et je mange carné le weekend. Et ceci, autant pour l’éthique, le goût de la découverte, que pour mon porte-monnaie, une botte d’asperges vertes coûtant toujours moins cher qu’une pièce de viande. Et entre les deux, mon choix est vite fait : c’est l’asperge qui gagne. Mon royaume pour quelques asperges vertes rapidement poêlées, avec des tagliatelles à la crème, saupoudrées d’ amandes effilées & grillées.

pate tarte maison

Les légumineuses en particulier sont des bijoux du quotidien : elles nourrissent, apportent à la fois du crémeux, un goût qui rappelle parfois la noisette ou bien l’amande, et fournissent les précieuses protéines « vertes » quand on les associe à des céréales. Ultra pratiques, on les trouve aussi sous forme de flocons (ici une recette !) ou de farines, très rapides à utiliser.

C’est le secret de cette tarte trompe-l’oeil : réalisée sans une goutte d’oeuf, mais avec de la farine de pois-chiches, mélangée à un peu de crème et de lait végétal. Magiques pois-chiches dont on utilise jusqu’à l’eau de cuisson pour fabriquer des gâteaux roulés ou même des meringues ! Ici, ils imitent les oeufs à la perfection, voire les surpasse, tant la texture est crémeuse et ferme à la fois. La farine de pois-chiche a en effet un pouvoir coagulant aussi fort que l’oeuf, une fois mélangé à du liquide : étourdissant de possibilités, n’est-ce pas.

quiche asperge vegan

Avec une pâte toute faite, c’est aussi rapide à cuisiner qu’une tarte classique : on mélange la farine de pois-chiches avec les autres ingrédients, on verse dans la pâte et zou au four. Si tu ne connais pas encore, la farine de pois-chiches se trouve dans les magasins bios, souvent aux rayons « sans gluten ». Pour les allergiques véritables, il suffit de remplacer la pâte à tarte classique par une version sans gluten ! Tu peux évidement varier les garnitures, en remplaçant par exemple l’asperge par des poireaux émincés et revenus une dizaine de minutes.

Végétaliser ses ingrédients du quotidien, c’est jouer les aventuriers de l’ordinaire, et participer au mieux-être de la planète. Délicieusement bobo !

quiche vegan recette

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

15 réponses à Quiche trompe-l’oeil aux asperges

  1. Amélie dit :

    Merci pour ce partage ! Nous devons veiller à la consommation d’oeufs depuis quelques mois et je me désespérais de ne plus pouvoir faire de quiche. J’ai essayé hier avec des épinards et le résultat a été surprenant : moelleux, lié, vraiment très bon. Je referai avec d’autres légumes. Je viens souvent sur votre blog et j’y ai déjà trouvé de belles recettes alors il était temps que je vous en remercie ! J’aime beaucoup votre ton et votre humour. Belle semaine à vous

  2. Lénaïc dit :

    Bonjour Mathilda,

    La farine de pois-chiche à un gout particulier, que je trouve un peu fort et auquel j’ai un peu de mal à m’habituer, malgré mes efforts (!) car je sens bien qu’il y a là un potentiel à explorer, comme tu le montres bien ! Ta recette me donne encore envie de faire un essai, mais est-ce qu’on la « décèle », ou son gout est-il « dilué » dans les autres ingrédients et sert-elle juste à la texture ? J’avais testé une recette d’appareil à quiche vegan de Clotilde Dusoulier, où il y avait plus de farine de pois chiche que dans la tienne, et j’avais trouvé le gout trop prononcé…
    Merci d’avance pour ta réponse :)

    • Mathilda dit :

      Coucou Lénaïc, je n’ai pas trouvé que la préparation avait un goût très prononcé, mais à la base je ne suis pas dérangée comme toi par le goût de la farine de pois-chiche, du coup j’aurai du mal à te dire : il faut tester et probablement pas lésiner sur les épices ;) Tu me diras ?

  3. Lénaïc dit :

    Bien, je vais tester ça sans tarder ! Merci :)

  4. Anne dit :

    Bonjour Mathilda,
    Merci beaucoup pour cette recette étonnante. J’ai essayé la quiche ce week-end alors que je n’avais plus d’oeufs et le résultat est savoureux et léger. Je m’inquiétais comme Lénaic de retrouver trop le goût de pois-chiches dans la préparation mais avec seulement 50g de farine de pois-chiches et un bon assaisonnement (pesto d’ail des ours et moutarde) la quiche fut délicieuse.
    A refaire définitivement.
    Merci
    Anne

  5. Lénaïc dit :

    Testée et validée, avec des blettes et une bonne dose de curry, c’était parfait ! Et comme il me restait un peu de la préparation, j’en ai fait un genre de frittata (pas vegan du coup, j’ai mis un peu de fromage dessus) et c’était aussi très bon. Me voilà réconciliée avec la farine de pois-chiche en version salée… mon cher et tendre ne te remercie pas ;) mais moi, si !

  6. Anne dit :

    coucou Lenaic et Mathida,
    recette appréciée par le mari: bien sûr je ne lui ai pas dit qu’ell contient de la farine de pois-chiche. J’ai mis avec appréhension 2 petites quiches individuelles dans sa lunch-box et le soir il m’a dit avoir bien aimé son repas. Je n’ai toujours pas confessé…
    Anne

  7. Cassoco dit :

    Hihihi, moi aussi j’évite souvent de révéler ce qu’il y a dans mes recettes ;-)
    Ce midi, il n’y a pas eu de question mais des hummm de satisfaction à la dégustation de cette quiche trompe l’oeil.
    J’avais fait une pâte maison différente, mais pour le reste, tout bien suivi tes conseils, et c’est bluffant !
    merci pour cette belle découverte.

  8. c. dit :

    un délice !!! j’en ai mangé 3 parts et demi… un grand merci pour la recette !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*