Anpan, petite brioche japonaise

anpan brioche japonaise

Je te dois des excuses. Voilà un mois depuis mon dernier billet, alors que je t’avais promis croix-de-bois-croix-de-fer que les publications reprendraient leur rythme de croisière… C’était sans compter l’incroyable succès du lancement de La Maison du Mochi : en une journée, mon carnet de commande du mois d’octobre était bouclé. Un truc hallucinant, auquel je ne m’attendais pas du tout : qui (à part peut-être toi qui me connais, ma cousine fan de Japon et mon Papa qui m’aime) irait acheter des mochis au fin fond d’une boutique en ligne perdue au milieu de l’immensité du net ?

C’était sans compter les amies bloggueuses, twitteuses, facebookeuses qui ont relié l’info aux quatres coins de la France et plus encore. Imagines-toi que la première semaine, j’ai envoyé des coffrets en Corse, à Brest & à Strasbourg, et que l’on m’a même demandé depuis le Canada si je ne livrais pas ! Merci tout particulièrement à Cléa, Marie Laforêt, Laure Kié, et Ariane Grumbach, mes ambassadrices en or, ainsi qu’à toutes celles et ceux qui ont contribué à faire connaître La Maison du Mochi…

brioche petite

Quel futur alors pour cette bonne vieille Cuisine en Bandoulière ? Vais-je peu à peu la délaisser pour ma Maison nouveau-né ? Ah ça Non ! Certes, il se pourrait que je publie un peu moins souvent, mais en aucun cas, je ne la laisserai tomber. Je lui dois trop, et la Maison du Mochi aussi. Et surtout, loin de s’appauvrir, l’une nourrit déjà l’autre, et réciproquement.

J’en appelle ces anpans à témoigner : c’est en songeant au contenu de mes slow-ateliers que j’ai eu envie d’en confectionner. On trouve ces petites brioches moelleuses fourrées à l’anko un peu partout au Japon : l’anpan, c’est un peu le pain au chocolat local. La simple vue de cette petites boules dorées surmontées de leur poinçon de graines suffit à me réconforter pour la journée. Délicieusement rassasiantes, c’est elles que je choisirais pour partir en randonnée ou me lancer dans une matinée d’examens.

petrir

Pour les confectionner, j’ai emprunté la recette de Juste One Cookbook : si tu ne connais pas encore ce blog, coures-y c’est une de mes mines d’or. J’ai juste un peu simplifié le process de fabrication, et repris ma vieille technique de pétrissage que tu trouveras ci-dessus. A savoir que si tu préfères, l’anko peut être remplacé par de la crème de marron, ou encore du beurre de courge, mais je te fais confiance pour trouver mille et une autres savoureuses idées…

PS : les prochain stages sont prévus le 19 novembre et le 10 décembre…

Anpan brioche japonaise recette

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

15 réponses à Anpan, petite brioche japonaise

  1. Très tentantes ces petites brioches !

  2. Milounette dit :

    Miam miam miam, moi qui suis à fond dans une période « boulange », tu ne pouvais pas mieux tomber!! Parfaite pour se motiver le matin alors que le temps commence à se rafraichir… Bonne fin de semaine.

  3. laura dit :

    je ne connaissais pas mais ça a l’air bien bon !

  4. Ca a l’air terriblement bon!
    Et je vais aller voir la maison du mochi car j’en raffole complètement!!!

  5. Thank you for your kind mention of my blog and wow, your anpan looks BEAUTIFUL!!!!!! I love your illustration too! I’ll try with your kneading method next time. :)

  6. Jin-chan dit :

    Cette petite pâte de haricot rouge me fait de l’œil… Je crois que je m’en fera la semaine prochaine *q*

  7. jean-louis dit :

    Voilà une recette que je vais tester très vite !

  8. Hum j’en raffole , bravo pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*